Page d'accueil

Lutte contre les chenilles processionnaires du pin

La FDGON35 propose une nouvelle campagne de lutte contre les chenilles processionnaires du pin. Si vous voulez faire traiter vos arbres, vous devez vous incrire entre le 21 août et le 15 septembre en Mairie.
Publié le lundi 24 juillet 2017

Actuellement, les chenilles processionnaires du pin sont encore dans le sol en train de préparer leur transformation en papillon.

Dés le début du mois d'août, les papillons iront pondre dans les pins sous lesquels ils se trouvent, ce qui implique la naissance d'une nouvelle génération de chenilles en septembre.

Même si rien de visible ne permet de suspecter actuellement leur présence, l'observation de cocons lors de l'hiver et du printemps précédents signifie presque systématiquement une nouvelle infestation à l'automne suivant.

DESCRIPTION DE LA TECHNIQUE :

L'unité de traitement est un système de pulvérisation haute pression à partir du sol permettant d'atteindre des hauteurs moyennes jusqu'à 15 mètres environ. Le rayon d'action de la machine est d'environ 50 mètres, ce qui évite d'avoir à pénétrer systématiquement au sein des propriétés et permet au véhicule de rester stationné sur la voie publique dans de nombreux cas. Ce système évite aussi d 'avoir à rouler sur les espaces verts.

Le produit pulvérisé est une solution à base de Bacille de Thuringe (Bacillus thuringiensis). Ce procédé biologique inoffensif pour l'homme et la faune sauvage s'attaque spécifiquement aux chenilles en bloquant notamment leur faculté à s'alimenter. Le demandeur, par sa signature sur la fiche d'inscription, s'engage à ne pas pénétrer dans la zone traitée pendant les 6 heures suivant le traitement. (délai de rentrée légal)

Après traitement les chenilles meurent en quelques heures à quelques jours. En fonction des conditions climatiques le taux de réussite oscille entre 70 et 100%, ce qui compte-tenu des autres avantages du produit est très satisfaisant.

Le traitement doit avoir lieu de manière préventive sur jeunes chenilles à partir des mois de septembre/octobre.

Après le 10 novembre les traitements ne seront plus assurés car moins efficaces.

Lorsque les nids d'hiver sont les plus visibles (fin décembre-début janvier), il est déjà trop tard pour traiter.

Avant d'envisager une lutte curative, avez vous pensé aux techniques de lutte alternatives ?

- Piégeage des chenilles au moyen de dispositifs installés sur les troncs

- Limitation ou élimination des essences végétales sensibles

- Pose de nichoirs à oiseaux insectivores

-Préservation des abris à chauve-souris

INSCRIPTION auprès de la Mairie entre le 21 août et le 15 septembre 2017

Fiche d'inscription à télécharger ici : fiche d'inscription chenilles processionnaires 2017

Création site Internet mairie